viernes, 30 de septiembre de 2016

Retour d'une escapade à Naples, L'Amica geniale d'Elena Ferrante et autres plaisirs

Me voilà de retour d'une escapade à Naples. Napoli, lumineuse, chaotique, bruyante, attachante, déconcertante, belle, très belle, sale, pas mal sale, diverse au possible, étrangement familière...

Familière ? Oui, car, inévitablement, ç'a été une escapade, entre autre, sur la trace des Deux Amies*, Lenù et Lina, les 4 volumes (4 !) d'Elena Ferrante, la saga de L'Amica geniale ! Familière !

Sympa, presque émouvant oserai-je dire, et aussi un jeu, de passer par la via Port'Alba où Lenù achetait ses bouquins d'occasions, les Quartieri Spagnoli qui reviennent sans cesse dans le roman (la station de Métro, c'est Toledo, et un coup d'oeil qui vaut vraiment le coup, lemarché de la Pignaseccha) et le Rettifilo (Corso Umberto I) où Lina achète sa robe de mariée.

Chiaia 
aussi, le quartier chic, commerçant, avec sa Piazza dei Martiri où Lina ouvre sa boutique de chaussures (l'emplacement est actuellement occupé par la boutique de scarpe e complementi Ferragamo où, ma foi, j'aurais aisément trouvé chaussure à mon pied, mais... pas trop dans mes prix pour le moment !).

Sur la même place dei Martiri, en face de la boutique de chaussures, se trouve la librairie Feltrinelli où Lenù présente et signe ses livres.

Plus haut, après avoir remonté la via Chiaia, le Caffè Gambrinus, très bel établisement art nouveau, où Lenù retrouve Gigliola et dont je garde personnellement  un excellent souvenir "apéritif Campari et amuse-gueules", en belle compagnie, la mia cugina adorata !

Et le Vomero, quartier résidentiel aux maisons cossues, dans les hauteurs, quelles vues magnifiques sur l'ensemble de la ville et le Vésuve ! Et puis etc. etc...

Bref, un voyage formidable en soi, il y a tant de choses à voir, tous les sens sont sans cesse sollicités (pour le goût, parce qu'il a bien fallu se restaurer à des moments donnés, à part les traditionnelles pizzas, il y a les fromages de chèvre, les tomates séchées à l'huile et... attention, les babas au rhum ! hummm, petit faible), mais, c'est vrai qu'après la lecture de la saga des Deux Amies, on voit aussi Naples à travers leurs yeux et que c'est une expérience agréable, enrichissante.

"Un viaggio che illumina Napoli di una luce particolare, dai mille colori e dalle tante sfaccettature.
Capace di sottolineare quanto complicato e meraviglioso sia, al tempo stesso, questo spicchio di mondo partenopeo." [http://www.tgtourism.tv/2016/03/napoli-nei-luoghi-de-lamica-geniale-di-elena-ferrante-13477/]


"La serie di libri - si legge sul New York Times - offre una visione unica di questa città complessa, conducendo lontano dai quarieri turistici e aiutando a scoprire le differenze sociali, economiche e geografiche della città." [http://www.cultora.it/napoli-meta-perfetta-per-turismo-letterario/]


Marché de la Pignaseccha, Quartieri Spagnoli, Naples, 09-16, Muriel


Quartieri Spagnoli, Naples,
 09-16, foto Valérie L.


À la recherche du funiculaire pour monter au Vomero, Naples, 09-16, Muriel


Vue sur la ville et le Vésuve  depuis le Castel Sant'Elmo, 
Naples, 09-16, Muriel


Via Francesco Caracciolo, un moment de répit,
une de mes vues préférées du Vésuve, Naples, 09-16, Muriel

La librairie Feltrinelli, Piazza dei Martiri,
 Naples, 09-16, Muriel

Les 4 volumes de la saga des Deux Amies,
d'Elena Ferrante, Naples, 09-16, Muriel


Quant aux chaussures Salvatore Ferragamo,
c'est sur cette paire-là que j'ai flashé,
collection automne-hiver 2016, :-)


Voilà, je sais que j'y retournerai ! 5 jours, c'est beaucoup trop peu... mais c'est déjà si bon d'y être allée ! À la prochaine et bises, baci mille, à ma cousine bien aimée, qui, je ne vous ai pas dit, mais quel beau cadeau, m'a emmenée passer une formidable soirée au Teatro San CarloLe Nozze di Figaro ! C'est pas beau la vie ?!

Les Noces de Figaro, Ouverture: 
youtu.be/Nozze-di-Figaro-Ouverture
Les Noces de Figaro, Canzonetta Sull'aria: youtu.be/Nozze-di-Figaro-Sull-aria

À bientôt, Muriel

*Les Deux Amies: si vous n'avez pas succombé, ou pas eu l'occasion, cet article du journal Le Poulailler en fait une bonne présentation: 
le-poulailler.fr/2016/05/la-saga-napolitaine-delena-ferrante 

(Les 2 premiers volumes sont traduits en français: vol. 1, L'Amie prodigieuse; vol. 2, Le nouveau nom mais les 2 derniers pas encore: vol. 3, Storia di chi fugge e di chi resta; vol. 4, Storia della bambina perduta. J'ai eu la chance de disposer ici des 4 en castillan, en catalan, il manque encore le dernier vol.)


(mon 1er post 2016 sur ce blog est consacré à la saga des Deux Amies, et dédié à une grande amie qui n'a plus le loisir de lire depuis déjà 2 ans et demi, elle qui adorait; elle a été présente à sa manière pendant ce beau voyage)


viernes, 23 de septiembre de 2016

Genealogia càctea

La protagonista d'aquest post i element central d'aquesta genealogia
és una echinopsis (o trichocereus) pachanoi,
una Sant Pere de nom comú,
o San Pedro, directament en castellà
(l'espècie és originràia de les Amèriques andines).

La veiem aquí, als seus nous "aposentos":

Nova companyia al meu jardí, set. '16, Muriel

Aquí, és ella, tal i com la veig veure per primera vegada,
al juny passat, tot passejant per Collserola
i mirant testos a un viver que hi ha per allà.
(post d'aquest mateix blog:
books-carabistouilles.06-2016-symphonie-pastorale-en-sol-soleil.html)
Em va cridar molt l'atenció aquell dia,
amb el seu aspecte vegetal-mineral:

 Collserola, foto juny '16, Muriel
Collserola, foto juny '16, Muriel

També, allà, hi són l'avant-passat i altres parents seus:

Setembre '16, Muriel

La planta mare, set.'16, Muriel

La planta mare, setembre '16, Muriel

 I els petitons ! La seva descendència és aquesta:

Foto Montse S., setembre '16

Tot un arbre genealògic, si o no ? 

Hi afegiré algunes consideracions:
Aquesta echinopsis ha sigut regal sorprenent
 i ben encertat, em fascinen els cactus  !
És una planta que m'inspira, això sí, molt de respecte, 
essent una espècie venerada des de fa segles
per les seves virtuts medicinals, 
una planta sagrada amb poders al·lucinògens (el mescal).
És també un repte, doncs hauré de fer deures 
per familiaritzar-m'hi (tècniques d'esqueix, etc.), 
un món nou per a mi, el de les echinopsis !

I per descomptat, aquest exemplar particular és 
una presència molt apreciada meva
 i, lo millor: em parla d'amistat !


I si tot va bé, cap a finals d'agost de l'any vinent,
principis de setembre, farà una flor molt bonica
(la que duia ja s'havia secat, són efímeres),
 una flor així d'espectacular
(la més grossa entre les cactàcies):

Font foto: www.weberseeds.de

Una altra dada digne de consideració és que
 les echinopsis pachanoi creixen fins als 3 metres, o més,
poca broma, és clar, en el seu àmbit natural,
o similar (les he vistes al jardí de cactus de Barcelona).
En testos, el creixement deu ser molt relatiu,
veurem que fa ! Llarga vida !


Fins molt aviat, moltes gràcies de nou, amics i amigues ;-)  Muriel

(Un abrazo para Teresa M. que me había saludado en junio a través
de este blog en ocasión de la entrada sobre este mismo cactus)

martes, 20 de septiembre de 2016

... i el 18, un crepuscle de color taronja


Les previsions de pluja i tempesta pròpies de setembre es van diluir
en un crepuscle color de taronja, Muriel, 18-09-16
Sous la protection des dieux et des déesses: pas de pluie,
encore moins de tempête ! Ouf ! Et le tout sur un fond de lumière orangée !

I la trobada va donar molt de si, un moment per emmarcar
als setembres de la meva vida !
Une soirée tellement réussie, un moment à encadrer parmi
les septembres de ma vie, Can Ginestar, Muriel, 18-09-16

Gràcies de tot cor Amics i Amigues ! Gràcies a tots els qui m'heu fet arribar les fotos ! Un merci spécial à Maria do Mar, mon artiste-photographe préférée [ www.mariadomarrego.com  & https://voltaaosdias.blogspot.com.es/ ], et bien entendu, une grosse pensée bien câline pour ma fille !

Fins la propera, à bientôt ! Muriel

sábado, 17 de septiembre de 2016

Un dia per recordar...


Al principi un dia, a nivell meteo, una mica compromès, Muriel 17-09-16
Au départ, un jour "incertain" point de vue météo ;-) 


Es va anar "arreglant", tot i que ja de bon matí sabia que
era un dia "fet" ! i bo :-)  Muriel, 17-09-16
Puis, ça s'est levé, de toute façon, la journée était gagnée d'avance


Un dia feliç de debò :-) :-) :-)  Muriel, 17-09-16
Une journée vraiment belle, de tout coeur :-) 

Apa, fins demà ! Allez, à demain, pensée affectueuse pour ma mère, une si belle compagnie ! Muriel


viernes, 16 de septiembre de 2016

Septembre, poème

Septembre 

Septembre ! Septembre !
Cueilleur de fruits, teilleur de chanvre,
Aux clairs matins, aux soirs de sang,
Tu m'apparais
Debout et beau,
Sur l'or des feuilles de la forêt,
Au bord de l'eau.
En ta robe de brume et de soie,
Avec ta chevelure qui rougeoie
D'or, de cuivre, de sang et d'ambre
Septembre !
Avec l'outre de peau obèse,
Qui charge tes épaules et pèse,
Et suinte à ses coutures vermeilles
Où viennent bourdonner les dernières abeilles !
Septembre !
Le vin nouveau fermente et mousse de la tonne
Aux cruches ;
La cave embaume, le grenier ploie ;
La gerbe de l'été cède au cep de l'automne,
La meule luit des olives qu'elle broie.
Toi, Seigneur des pressoirs, des meules et des ruches,
Ô Septembre ! chanté de toutes les fontaines,
Ecoute la voix du poème.
Le soir est froid,
L'ombre s'allonge de la forêt
Et le soleil descend derrière les grands chênes.


Henri de Régnier 
(poète et romancier français, 1864, Honfleur-1936, Paris, rattaché au mouvement symboliste, grand admirateur de Mallarmé)

Ce poème dit merveilleusement bien ce que le mois de Septembre, parvenu à son zénith, éveille en moi... merveilleusement bien.

À bientôt ! Muriel

lunes, 12 de septiembre de 2016

L'ofici de lector...




Vinc de Cal Llibreter* (facebook.com/Cal-Llibreter), sempre un gust, un luxe, tot, les persones que porten la llibreria, la llibreria en si mateixa, les activitats que hi tenen lloc - presentació de llibres, tastets de poesia, expos de fotos i fins i tot aquest darrer mes de juliol... una universitat d'estiu (!), molta vida !
Els llibres, si en compres, te'ls entreguen dins una bossa de paper que porta aquest missatge. Personalment, m'hi identifico després de... ser mestra bona part de la meva vida, treballar ara a les biblioteques públiques i sortir d'una llibreria :-)

"L'ofici de lector s'aprèn a cal mestre, cal bibliotecari i cal llibreter", Joan Josep Isern

Sort i ànims a la bona gent de Cal Llibreter ! Apa, fins ara, Muriel

*Cal Llibreter: notícia al diari Ara quan es va inaugurar (gener 2016)
ara.cat/llegim/Arnau-Consul-Silvana-Vogt-Cal-Llibreter

viernes, 9 de septiembre de 2016

Llegir al jardí i collir les avellanes, coses de l'estiu


A l'estiu, llegir al jardí, agost '16, Muriel

Al setembre, per això, cal collir de les avellanes,
set. '16, Muriel

I em ve al cap una cançó, per a mi, de tota la vida, Le petit chemin qui sent la noisette, canta la Mireille (cantautora i actriu francesa, 1906-1996, viatja a Nova York - anys 30 - i quan torna introdueix el swing a la música francesa :-)
youtu.be-Mireille-Chemin-Noisette , antològica !

Fins aviat, Muriel