viernes, 29 de julio de 2016

Dans la chaleur abrutissante, le Cantus Arcticus rafraîchissant !

Mais quelle chaleur aujourd'hui, hallucinante, absolument liquéfiante.
Par bonheur, j'ai en tête une musique rafraîchissante, que j'ai eu le plaisir de découvrir ce matin (Catalunya Música), une composition "pour oiseaux et orchestre" et ça m'a beaucoup, beaucoup plu. Je la consigne ici. pour partager, pour le plaisir, pour sortir de cette chaleur abrutissante. Oeuvre du Finlandais Einojuhani Rautavaara (dont je connaissais déjà le Concert pour harpe et orchestre, un sacré petit bijou aussi), Cantus Arcticus, op. 61, est une composition orchestrale de 1972, qui porte vraiment comme sous-titre l'indication "pour oiseaux et orchestre", et à laquelle Rautavaara incorpore des chants d'oiseaux enregistrés sur bande magnétique tout près du Cercle Polaire Arctique et dans les marécages de Liminka au Nord de la Finlande. Merveilleux ! Dire qu'en 1972 le réchauffement climatique était inimaginable et qu'il n'y avait pas non plus de croisières polluantes au Pôle Nord... Triste désastre... N'empêche, et plus que jamais, ce chant arctique est beau, tellement ! Écoutez-moi ça et donnez-m'en des nouvelles:

Cantus Arcticus - Concerto for Birds and Orchestra

- interprété par le Leipzig Radio Symphony Orchestra, sous la direction de Max Pommer -




Einojuhani Rautavaara est mort avant-hier, il était né en 1928 et aurait eu 88 ans en octubre prochain. Que sa belle âme de compositeur repose en paix !


Migration de cygnes

À bientôt ! et Amitiés pour Sylvaine... qui ne connaît peut-être pas encore ! Muriel