divendres, 26 d’abril de 2019

Notre-Dame, foc, ruïnes, capitalisme, patriarcat i Paul B. Preciado

M'han passat el link d'aquest article-text d'opinió signat pel filòsof Paul B. Preciado* i l'he trobat genial.
Compatible fins i tot amb l'afecte que, com explicava quan es va cremar, li tinc a la Notre-Dame. Compatibilíssim amb el fàstic que em produeixen les injusticies socials, els abusos del patriarcat, en fi, us deixo perquè us feu una idea:

www.ara.cat/opinio/Paul-Preciado-Notre-Dame-Ruines

És boig, punk és a dir, divertit... divertit d'una manera que fa pensar ! Fa propostes interessants ! "No reconstruïm Notre-Dame. Honorem el bosc cremat i la pedra fosca. Fem de les seves ruïnes un monument punk, l'últim d'un món que s'acaba i el primer d'un altre món que comença" . Fitxaria per no reconstruir si tots aquests diners que han donat per reconstruir-la servissin per a fer un món més bonic, més just, més honest... més com fa temps que el somnien !


*Paul B. Preciado: wikipedia.org-Paul_B._Preciado

Fins ara ! Muriel


dimarts, 23 d’abril de 2019

el pin d'avui, Diada de Sant Jordi...


el pin, avui, és aquest:

pin de Sant Jordi 2019

el porto al jersei però en lloc de fer un selfie, tot tornant d'un passeig entre llibres per la Diagonal, he pensat, "i perquè no aprofitar que ara passaré a prop d'un arbre amic ?!"

de moment, les roses grogues segueixen vigents, el seu símbol vull dir, la rosa-llaç...

apa, Bona Diada i fins aviat ! Muriel

diumenge, 21 d’abril de 2019

Aujourd'hui, c'est Pâques...

Aujourd'hui, c'est Pâques, et c'est l'occasion d'une promenade dans le Parc Cervantes, célèbre pour sa roseraie, besoin de voir cette beauté, de marcher tranquillement et de me recueillir dans la joie des couleurs, la délicatesse des corolles, la force imparable de la vie. Et voici:

21 avril '19, Parc Cervantes, "pour Yves", Muriel

21 avril '19, Parc Cervantes, élégantes
dans leurs tailleurs blancs et violets
Barcelone, Muriel

21 avril '19, Parc Cervantes, "comme des soeurs...
ou des frères", Muriel, Barcelone

21 avril '19, Parc Cervantes, "tendre et simple", Muriel

21 avril '19, Parc Cervantes
rose et bouton

21 avril '19, Parc Cervantes, est-ce des églantines ?
des roses muscats ? , Muriel, Barcelone

À bientôt ! Que la beauté de la nature nous apprenne ! Muriel

divendres, 19 d’abril de 2019

Huevos de Pascua a la valaisiana

Días de Pascua, mi amiga Claudine, barcelonesa de Suiza, me manda, cómo cada año, una felicitación con huevos pintados "según una tradición familiar del cantón de Valais", los encuentro tan bonitos !

huevos de Pascua a la moda suiza - foto Claudine R.
huevos de Pascua, a la moda suiza, foto Claudine R.


Las fotos son de ella, pero es que los huevos son también obra de ella !

Hasta pronto ! Et, merci vivement Claudine !

dijous, 18 d’abril de 2019

Le retour des glycines...

La vue des glycines, quand c'est à nouveau la saison, tu les aimais tant, comme la vue des liserons (à cause de l'adresse de tes grands-parents, rue des Liserons) me replace au coeur de nos promenades à causer, à fredonner, à rire, à savourer une amitié "qui dure depuis tout le temps ! mais qu'est-ce qui, à présent, pourrait bien nous séparer ?" C'était tout simplement la mort, il fallait y penser... ou non ! Et cela fait 5 ans, j'ai dû refaire le calcul une fois et puis une autre...

les glycines... Muriel, Barcelone

Ma Grande Camarade, ça commence à être peuplé, pour moi, là-haut... un territoire inconnu qui devient de plus en plus ami et où le temps, paraît-il, ne compte plus... Pas le feu au lac, alors, pour m'y rendre à mon tour, non ! Ici-bas, comme on dit, ça marche autrement, le temps, et j'essaie à présent d'aller tranquillement du moment "ici et maintenant" au moment suivant...

Tiens, au fait, je suis dans la lecture de La femme rompue, l'incontournable Simone, pour mon prochain club de lecture, avec mes femmes bien motivées ! Clin d'oeil !

Salut ! Muriel

dimarts, 16 d’abril de 2019

Notre-Dame de Paris...

Notre-Dame en proie aux flammes, Notre-Dame qui brûle, une info dure à assimiler tout à coup, puis toutes mes images vécues de Notre-Dame qui affleurent en vrac en même temps que les images du feu, et, inévitablement, la Notre-Dame de Victor Hugo qui se fond à la cathédrale de pierre et de bois du coeur de la Cité...

"Notre-Dame de Paris est en particulier un curieux échantillon de cette variété. Chaque face, chaque pierre du véritable monument est une page non seulement de l'histoire du pays, mais encore de l'histoire de la science et de l'art."

"L'architecture est le grand livre de l'humanité l'expression principale de l'homme à ses divers états de développement, soit comme force, soit comme intelligence"... 

 "Ne crût-on à rien, il y a des moments dans la vie où l'on est toujours de la religion du temple qu'on a sous la main."

et, c'est irréel, de la peine pour Quasimodo, quel désarroi !

"Pour ceux qui savent que Quasimodo a existé," (et je me reconnais là) "... Notre-Dame est aujourd'hui déserte, inanimée, morte. On sent qu'il y a quelque chose de disparu. Ce corps immense est vide ; c'est un squelette ; l'esprit l'a quitté, on en voit la place, voilà tout. C'est comme un crâne où il y a encore des trous pour les yeux, mais plus de regard."

L'histoire poignante de Quasimodo... puis je revois les gargouilles aussi, qui doivent se demander ce que c'est que tout ce feu, ou bien... restent-elles impassibles ? 

Retour sur une belle journée à Paris, c'était en 2005.


c'était un jour, en 2005... Muriel, Paris
le même jour, la même balade... Muriel, Paris

Mes balades à Paris, où j'aime toujours revenir, m'emmènent infailliblement, à un moment ou à un autre, près de Notre-Dame.
Et dans le ciel de Paris, qui est inlassablement changeant, ce jour-là, j'ai vu ça:


le temps avait tourné à l'orage et dans le ciel, au-dessus de la Seine,
j'ai cru voir un coeur... Muriel, Paris



Toutes les citations sont tirées de Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo (1831) 




À bientôt, Muriel (pensée profonde pour Marie-Annick, cela fait bien du temps que nos balades sur Paris n'ont plus lieu, interrompues...)



dimarts, 9 d’abril de 2019

a ritme de lledoner...

La vida va i segueixo esperant el bus que m'apropa a la biblio al costat de mateix lledoner... i és així com cada matí (o migdia segons el dia de la setmana) segueixo per un moment el pas de les estacions al ritme d'aquest exemplar jove, que "va fent". Aquest migdia es veia així de maco, amb moltes fulles minúscules i algunes de ja bastant grans. He sentit la tendresa i la joia de la vida:

el lledoner de la parada, abril '19, Muriel

Fins aviat ! Muriel