martes, 24 de diciembre de 2013

Recomanacions de lectura des de la meva biblio

Hola, avui us enllaço amb el Bloc de la meva biblio, cadascú de nosaltres
hem dit la nostra i em fa il·lusió compartir: les recomanacions van així:

http://blocs.lescorts.cc/lecturamllongueras/2013/12/23/6827/

Que vagi bé el Nadal i més que mai : Felices lectures sempre !

Renoir- La lecture
















Fins aviat, Muriel

sábado, 14 de diciembre de 2013

Manque de thé ou trop de thé ?

Suite à une conversation avec un ami, je reprends Le livre du thé de Kakuzô Okakura*, un livre merveilleux et profond, un trésor dans ma bibliothèque personnelle. Sur la première page, il y a une photo, en noir et blanc, sobre et sa légende: "La préparation et le partage d'un bol de thé donnent naissance à une profonde expérience esthétique." Plus loin, au coeur du chapitre La coupe de l'humanité, une phrase me happe: Selon l'une de nos expressions usuelles (en japonais, donc), une personne "manque de thé" lorsqu'elle se montre insensible aux épisodes tragi-comiques qui ponctuent l'existence. Mais notre langue stigmatise également l'esthète sauvage qui, indifférent à la tragédie du monde, s'abandonne sans retenue au flot de ses émotions; de celui-là, elle dit qu'il a "trop de thé".

"Là où l’Occident ne voit qu’un banal breuvage doré, l’Asie perçoit le symbole d’un rapport équilibré entre le dehors et le dedans." dit Mona Chollet dans une analyse de ce livre de sagesse:[http://www.peripheries.net/article233.html]



Le Livre du thé, Éditions Picquier Poche
Cette année qui se termine aura été pour moi, entre autre, une année avec trop peu de tasses de thé préparées et partagées, c'est circonstantiel... L'année prochaine, c'est-à-dire dans un rien de temps, je reprends le cours des choses et du thé bien vite ! Précisément - et parce que je suis toujours dans le rangement intensif, cathartique, libérateur et épuisant - j'ai, ces jours-ci, redisposé mes théières, mes tasses, mes boîtes et mes nappes à thé... et je me suis sentie heureuse... La cérémonie du thé, ce culte fondé, nous dit encore Okakura, "sur l'adoration du beau jusque dans les occupations les plus triviales de la vie quotidienne"...

À la prochaine, bonnes tasses de thé à vous toujours ! Muriel

Et clin d'oeil aux amis britanniques qui savent si bien dire d'une chose qui ne leur plaît pas, ne leur convient pas, ne les fait pas se sentir heureux, que ça n'est pas leur "cup of tea" !

Et, tenez, pour la route, Sam Brown**, géniale avant sa chanson éclair Tea: Tea-Sam-Brown-YouTube

*Okakaura: érudit japonais (1862-1913), versé dans lesa arts, les langues - l'anglais, dans laquelle il écrira toute son oeuvre et le chinois. Dans nos contrées, il est surtout connu pour son Livre du thé (1906), un ouvrage parmi les multiples qu'il a écrits dans l'idée de faire connaître la culture orientale aux Occidentaux .

** Sam Brown:auteur-compositeur-interprète anglaise (1964-) à la voix très versatile naviguant dans les eaux du jazz-soul-pop .