martes, 8 de octubre de 2013

50 ans que la Piaf ne chante plus... et chante toujours

La Foule... Milord... Les Amants d'un jour... C'est à Hambourg... La Vie en rose... L'Accordéoniste... Sous le ciel de Paris... Édith Giovanna Gassion, la Môme, la Piaf...  50 ans qu'elle s'est tue après avoir tellement chanté, aimé, vécu à fond, à tort et à travers, après en avoir vu de toutes les couleurs... 3 ans avant de mourir, elle lance une chanson faite exprès pour elle et qui deviendra son hymne et ses dernières paroles: Non, je ne regrette rien. Tout a été dit sur Piaf, la Môme, une gamine de Paris, une p'tite bonne femme, un p'tit piaf... C'est tout bête, tout simple, pas prétentieux, un piaf, un moineau, j'entends, mais qu'est-ce que ça chante bien... La Piaf, une grande voix prodigieuse, poignante... une grande grande dame de la chanson... J'adore... J'ai arrêté d'écouter des chanteurs au fil du temps, Édith Piaf, non ! ça non, alors !

"Mon conservatoire, c'est la rue et mon intelligence, l'instinct", voilà ce qu'elle disait !

Pas besoin de légende ! 



Puis, tiens, voilà le p'tit piaf qui m'a tenu compagnie, il y a quelques semaines sur l'autoroute, je faisais une pause goûter !

Un p'tit piaf pas sauvage, sept.'13, Muriel

Il y a quelques temps, j'avais écrit ce post sur les oiseaux-lyres et autres piafs, sur le piaf Piulet :
http://books-carabistouilles.blogspot.com/2010/04/piafs-oiseaux-lyres-et-moineaux-pajaros.html

Et pour la route, La foule, la Piaf: http://youtu.be/zYegd1cEM-Q

Lien / enllaç amb l'entrada que el Bloc Musictecaris li ha dedicat a la Piaf:
http://musictecaris.blogspot.com.es/2013/10/50-anys-mes-amb-edith-piaf.html

À la prochaine, Muriel

No hay comentarios:

Publicar un comentario