jueves, 9 de mayo de 2013

Mon bouleau

Le Bouleau
 
Chaque nuit, le bouleau
Du fond de mon jardin
Devient un long bateau
Qui descend ou l'Escaut
Ou la Meuse ou le Rhin.
Il court à l'Océan
Qu'il traverse en jouant
Avec les albatros,
Salue Valparaiso,
Crie bonjour à Tokyo
Et sourit à Formose.
Puis, dans le matin rose
Ayant longé le Pôle,
Des rades et des môles,
Lentement redevient
Bouleau de mon jardin.
 
Maurice Carême

Je pense à mon bouleau, dans le jardin où j'ai grandi, je l'avais cueilli encore brindille dans la forêt de Sénart il y a tellement de temps !!! Je viens de retomber sur ce poème de Maurice Carême, quelle chance ! Une partie de moi s'en retourne pour le temps d'une pensée auprès de mon arbre * !

* Auprès de mon arbre, chanson de Georges Brassens !
Sur Youtube (mais il faut passer la pub !): http://youtu.be/Q3-_8SblRIQ

Moi, c'est plutôt comme Carême, même si j'aime beaucoup la chanson de Brassens: je ne crois pas que je n'aurais jamais dû le quitter des yeux, je suis heureuse d'être partie comme je suis heureuse de revenir, à chaque fois...

Un bouleau à Quincy


À bientôt ! Muriel

No hay comentarios:

Publicar un comentario