domingo, 3 de enero de 2016

Deux amies...

Ma Grande Camarade, comme je pense à toi... 3 Janvier... C'est toi qui nous ouvrais la porte du nouvel âge, du nouveau chiffre de l'âge... Pour cette année, on aurait forcément parlé d'un voyage, un chiffre rond, ça demande bien ça, non ?! 
Ces derniers temps, je me suis abîmée dans la lecture des 4 volumes ( ! ) de la saga des Deux amies, Elena Ferrante * (on ne sait pas qui c'est, réellement, c'est un nom de plume). Rien à voir avec nous et pourtant, si, forcément, une amitié entre deux femmes tout au long de la vie, tu vois... Au moment de l'écriture, elles ont 67 ans, l'amitié a commencé à 7 ans... Elles, c'est Naples et c'est avant nous, elles sont de 1944... Les études, l'ascension sociale, les mouvements sociaux et le socialisme, le communisme, les femmes et la violence qui leur est faite, l'envie de vivre, la jeunesse... C'est Lenù qui parle, Lila a disparu, enfin, elle n'est pas là, plus là... Une lecture "autobiographique", quelque part, parce qu'elle force, enfin, elle invite à penser à son propre parcours, celui qu'on a fait, celui, ceux, qu'on n'a pas faits, on est tantôt Lenù, tantôt Lila... J'aurais adoré partager cette lecture avec toi ! Je la partage avec mon amie Pilar, c'est sympa... Voilà... J'ai parfois trouvé ça trop long mais en même temps, quelle hâte, à chaque fois, de retrouver le tome en cours... Là, j'ai bientôt fini, une petite centaine de pages et c'est bon... 


Là, Les Deux Amies, c'est:

- vol 1 L'Amie prodigieuse (L'Amica geniale, en italien, titre original) 
- vol 2 Le Nouveau nom (Il nuovo cognome)
- vol 3 en italien Storia de chi resta e de chi fugge, c'est à dire, l'histoire de celle qui reste et de celle qui fuit, je ne sais pas si c'est déjà traduit en français (je les ai lus en castillan, à ma disposition à la bibli - et en catalan c'est en cours de traduc.) 
- vol 4 en italien, La bambina perduta, l'enfant perdue





La couverture de ce 2ème tome me fait faire un grand bon en arrière, nos vacances à Sète, on avait 17 ans... Tu te souviens !

En espagnol, on peut dire "hasta siempre", c'est à dire, à toujours (au lieu de à bientôt), bon. c'est comme ça...

Et puis, de toute façon, je continue à partager pas mal de choses avec toi, ma Grande Camarade, ça aussi, c'est comme ça !

Alors, à toujours ma belle ! Amitié profonde, Muriel

No hay comentarios:

Publicar un comentario