domingo, 27 de noviembre de 2016

Marque-pages et promenade parmi les peintures de Lluïsa Vidal

Comme d'habitude les marque-pages qu'on donne à la bibli annoncent des événements culturels sur Barcelone. Ces derniers temps, c'est, entre autres petits et grands plaisirs, l'expo Lluïsa Vidal, peintre du modernisme, au MNAC. J'aime beaucoup cet autoportrait, enfin, là, le détail:

Marque-pages Biblioteques de
Barcelona: Lluïsa Vidal al MNAC,
Muriel, nov. '16

Et d'ailleurs, je suis allée y faire un tour, à l'expo, dimanche dernier (30% de réduction sur le prix de l'entrée en présentant le carnet de bibliothèque, un peu de pub en passant !) J'ai bien aimé, une promenade agréable parmi ses peintures, et ses dessins aussi. Pour les peintures, j'ai surtout aimé son Autoportrait (un petit tableau: 40 sur 40 peut-être, je ne me rends pas compte avec le cadre) et aussi La fillette au petit chat noir (on pourrait tout aussi bien dire, pour rejoindre les biblis et boucler la boucle: "Fillette absorbée dans son bouquin et petit chat la regardant" !):


Lluïsa Vidal, Autorretrat (autoportrait), c.1899

Lluïsa Vidal, La nena del gatet negre, c. 1903
(la fillette au petit chat noir)


* Lluïsa Vidal (1876-1918, Barcelone): pour en savoir davantage, voici une brève présentation en français:
aparences.net/actualites/expositions/lluisa-vidal-peintre-du-modernisme/

(Dans cette présentation, pour ce qui est du tableau au violoncelle, pourquoi est-ce Le repos du violoncelliste et non pas de la violoncelliste ? C'est aussi au masculin dans le titre original en catalan... Il y a plus d'un siècle de cela et il y avait, à ce niveau-là, pas mal de pain sur la planche, c'est bien simple, il y en a encore ! Parce que, sur cette page-là, aparences.net, pourquoi diantre dit-on "la première grande rétrospective dédiée au peintre Lluïsa Vidal, moi, franchement, ça me choque, à la peintre, non ?! Le photographe Annie Leibovitz ? le sculpteur Camille Claudel ? l'acteur Audrey Hepburn ? le violoniste Anne-Sophie Mutter ? Ça cloche, non ? Un peu de bon sens et d'élégance, tout de même ! Voilà, c'est dit !)

En tout cas, Lluïsa Vidal fut la seule femme de son époque à prendre des cours à Paris (quand elle en revint, elle s'affilie illico au groupe des Féministes catholiques de Barcelone, ce qui nous fait penser qu'elle n'y apprit pas que de la peinture) et qui vécut de sa peinture et ses dessins en les publiant, en exposant, en donnant des cours particuliers dans son atelier.

Voici aussi la page en catalan, plus complète, de Viquipèdia:
cat.Viquipedia-Lluisa-Vidal-i-Puig

voici aussi cette page (en castillan) du journal La Vanguardia, justement, à l'occasion de l'exposition au MNAC:
la-vanguardia.com/cultura-lluisa-vidal-nuestra-berthe-morisot.html

et voici enfin cet article (en castillan) du portail Mujeres en la historia (les femmes dans l'histoire), sur Lluïsa Vidal. On voit l'atelier de l'artiste, photo sympa, cliquez !
mujeresenlahistoria.com-pintura-2016/09/lluisa-vidal

** Le modernisme catalan:
fr.wikipedia.org/wiki/Modernisme_catalan

*** MNAC: Museu Nacional d'Art de Catalunya (expos temporaires + fond permanent art roman catalan)

À la prochaine, Muriel

No hay comentarios:

Publicar un comentario